Nos articles

Non ! Le couple est une synergie de deux vies, deux passés, deux individualités. Chacun y entre par une porte différente, avec ses « valises », ses blessures, ses croyances, son système de défense issu des relations précédentes, ses espoirs.
L’histoire du couple commence à un moment précis, à la croisée de ces chemins, dans un contexte spécifique
Couple ruptureLes relations à long terme sont le challenge du siècle du zapping : les aspirations de vie s’affinent ou basculent subitement, un enfant est arrivé, le rapport au travail de l’un a changé, le discernement s’est aiguisé, les habitudes s’essoufflent, les rêves ont pris d’autres horizons, la routine supporte moins les imperfections de l’autre. Chacun évolue, mais bien souvent le mode de fonctionnement du couple reste sur des habitudes qui s’avèrent obsolètes, inadaptées au nouveau contexte.

« On ne me fera pas changer de personnalité ! » peut-on entendre avant de venir en médiation. Il ne s’agit pas de lisser les humeurs, les tempéraments : les personnalités font l’essence et la richesse du couple. Il s’agit d’actualiser des modes d’échanges et de venir voir ce qui est profondément touché dans la situation qui bloque, qui tourne en rond, afin que chacun se réalise pleinement tout en prenant soin du couple.
Le médiateur aide à formuler ce qui constitue votre individualité et vos valeurs : derrière les reproches, qu’est-ce qui semble si clair pour vous, et encore incompréhensible pour l’autre ?couple dialogue

« Je vis avec un mur ! « , dit Madame. Cette phrase semble enterrer définitivement tout espoir de changement.
Mais il ne s’agit pas de changer l’autre, il s’agit d’ajuster des comportements. La chimie de la médiation opère en accompagnant chacun à laisser dévoiler ce qui se cache derrière cet accablement, ce découragement : « En réalité, j’aimerais qu’on soit plus proches, qu’on se retrouve comme avant, qu’on soit complices, encore… »

La médiation est en marche, et des portes insoupçonnées s’entrouvrent à nouveau.

Commentaires ( 0 )

    Laisser un commentaire

    Your email address will not be published. Required fields are marked *